Des Canadiens français sur le Nil (Khartoum, Soudan, 1884-1885)

En 1884, des  »voyageurs » ont été recrutés au Canada, dont plusieurs au Québec, pour une  mission de sauvetage dans la ville de Khartoum, au Soudan, en effectuant la remontée du Nil.

Contexte

Les Britanniques s’intéressaient à la région à cause du canal de Suez et à la Mer Rouge, qui permettaient un accès aux Indes, pion important dans la stratégie économique britannique. Ils s’intéressèrent donc au Soudan. En 1884, les Britanniques et les Égyptiens s’entendirent pour se partager l’administration du Soudan. Or, depuis quelques années, il y avait une révolte menée par Muhammad Ahmad ibn Abd Allah Al-Mahdi, un chef religieux musulman.  Le colonel Charles Joseph Gordon et ses troupes étaient chargés d’évacuer de Khartoum les troupes égyptiennes, menacées par la rébellion. La situation se détériora. La situation précaire de Gordon et ses hommes fut bientôt connue dans l’Empire britannique. Devant une telle situation, des volontaires proposèrent d’envoyer une expédition pour les secourir. Le premier ministre du Canada, John Alexander Macdonald, donna le feu vert pour une mission de secours, après un certain temps.

Au total, 386 hommes furent recrutés au Québec (Trois-Rivières, Sherbrooke, vallée de l’Outaouais et Kahnawake), au Manitoba et ailleurs au Canada.  Il y avait des Amérindiens parmi eux. C’étaient des draveurs, des bûcherons et non des soldats. Ils s’embarquèrent à Halifax le 14 septembre 1884.

Photographie | Le contingent du Nil au secours de Khartoum, Ottawa, Ont., 1884 | II-74768

Le contingent du Nil au secours de Khartoum, Ottawa, Ont., 1884

Photographie | Le contingent du Nil au secours de Khartoum, hommes d'Ottawa, Ottawa, Ont., 1884 | II-75143.1

Le contingent du Nil au secours de Khartoum, hommes d’Ottawa, Ottawa, Ont., 1884

Photographie | Le contingent du Nil au secours de Khartoum, hommes du Manitoba, Ottawa, Ont., 1884 | II-75142.1

Le contingent du Nil au secours de Khartoum, hommes du Manitoba, Ottawa, Ont., 1884

Le prêtre Arthur Bouchard, natif de Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent), qui avait déjà vécu à Khartoum de 1879 à 1881, accompagnait l’expédition.

L’expédition

Ces volontaires, engagés pour six mois, étaient dirigés par le lieutenant-colonel Garnet Joseph Wolseley. On leur confia des tâches de logistique (transport des troupes et du matériel) en canot, via le Nil.

En novembre 1884, nos hommes sont au travail.  Le 1er décembre, l’expédition est à mi-chemin entre Khartoum et Alexandrie.  À chacune des 14 cataractes, qui s’étendent sur 15 kilomètres et créent une dénivellation d’environ 40 mètres, les voyageurs canadiens sont en place, attendant l’arrivée de nouvelles troupes britanniques auxquelles ils font franchir ces obstacles.  L’Iroquois Louis Capitaine et quelques autres perdront la vie dans ces épreuves de courage et d’endurance. (réf)

Mais l’expédition arriva trop tard. Deux jours plus tôt, le 26 janvier 1885,  le mahdi et ses fidèles s’étaient emparés de Khartoum. Le commandant de la garnison, le major général Charles Georges Gordon, avait été tué.

Charles George Gordon (1833-1885). Source: Wikipédia et Harvard Art Museum/Fogg Museum, Historical Photographs and Special Visual Collections Department, Fine Arts Library

La plupart des Canadiens retournèrent à Alexandrie dès la fin de janvier pour le voyage du retour.

Quant au Soudan, il devint une colonie anglaise en 1889 et obtint son indépendance en 1956. En 2011, le Sud-Soudan est devenu officiellement un pays.

En complément

Léon Pilon et l’expédition du Nile 1884-1885

Records of the Nile voyageurs, 1884-1885 : the Canadian voyageur contingent in the Gordon Relief Expedition par C.P. Stanley, 1959 A partir de la page 255, on trouve la liste des membres de l’expédition.

Une médaille a été donné aux participants de l’expédition

Photographies prises lors de l’expédition du Nile par Felice Beato

Bibliographie

 »General Charles Gordon (1833 – 1885) », BBC, Page consultée le 18 juin 2011, Adresse URL

 »Soudan: histoire d’un pays déchiré », RFI, Page consultée le 18 juin 2011, Adresse URL

 »Muhammad Ahmad ibn Abd Allah Al-Mahdi », Wikipédia, Page consultée le 18 juin 2011, Adresse URL

 »Bouchard, Arthur », Honorius Provost (Dictionnaire biographique du Canada), Page consultée le 18 juin 2011, Adresse URL

Billets reliés

La collection photographique William Notman (19e et 20e siècle)

Base de données: Soldats de la Première Guerre mondiale – CEC (BAC)

Pehr Kalm, un Suédois en Nouvelle-France (1748)

3. Ces gens qui ont marqué notre histoire: Johan Beetz

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des Canadiens français sur le Nil (Khartoum, Soudan, 1884-1885)

  1. Ping : Bloguer ou ne pas bloguer » Joyeux anniversaire Lady Suu Kyi !

Les commentaires sont fermés.