Patrimoine, Histoire et Multimédia

Découvrir l'histoire et le patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe et XXe siècles par Vicky Lapointe


6 Commentaires

Indexation collaborative

Je participe à des projets d’indexation collaborative depuis quelques années. Comment ça fonctionne? Des documents, comme des actes de décès, des recensements, etc., sont présentés à des bénévoles qui s’occupent de saisir ou corriger certaines données ce qui permet ensuite de créer des bases de données et effectuer des recherches par mots-clés. Bien sûr, des logiciels permettent d’extraire des textes des images numérisées, mais la qualité varie énormément. Un article de journal publié en 1830 avec plusieurs taches d’encre sera plus difficile à convertir en texte qu’un PDF. D’où le fait que dans certains cas, une intervention humaine est souhaitée. Habituellement, les données indexées sont ensuite accessibles au grand public, gratuitement.

BANQ

À ma connaissance, il y a peu de projets québécois de ce type. Parlons brièvement de la BANQ. En vous rendant sur le site de Wikisource, vous pouvez choisir parmi une centaine de livres, manuscrits ou extraits de périodiques de la BANQ et transcrire/corriger/valider les textes présentés. Parmi les projets en cours, il y a la retranscription du procès de l’esclave Marie-Angélique, accusée d’avoir causé le grand incendie de Montréal en 1734, le livre Papineau, son influence sur la pensée canadienne; essai de psychologie historique par Ève Circé-Côté, des livres de Laure Conan, Pamphile Lemay, Wencelas-Eugène Dick, etc (la liste est ici).

Wikisource

Wikisource

Je vais vous présenter brièvement deux projets auxquels je participe, soit Family Search et Mémoire des Hommes pour conclure avec une liste de projets collaboratifs.

Family Search

Family Search est le site de généalogie de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Pour participer à l’indexation, vous devez télécharger un logiciel et ensuite télécharger des lots à indexer. Ces lots peuvent être constitués d’actes de naissance, mariages et décès, de recensements, des avis de décès, des listes de passagers, etc. Deux volontaires indexent chaque lot; un arbitre tranche s’il y a des différences. Une fois le document arbitré, on peut voir où l’on a été en désaccord avec l’arbitre. On peut contester le résultant en cliquant sur ‘veuillez revoir’ (note: ça ne donne pas grand chose). Les collections indexées sont ensuite disponibles sur le web. Dans certains cas, on peut aussi consulter les images.

La capture d’écran qui suit donne un aperçu de la variété des projets disponibles. En réalité, il y a environ 140 projets en date du 27 août 2015. Malheureusement, le dernier projet d’indexation concernant le Québec remonte à il y a plusieurs mois. Des projets belges et français sont en cours de réalisation, sans compter les nombreux projets d’Amérique du Sud et des États-Unis.

Family Search

Family Search – Exemples de projets d’indexation

L’exactitude des données varie à cause de plusieurs facteurs (difficulté des projets, qualité de l’arbitration et précision des instructions). J’ai hâte à l’ajout d’un bouton du genre ‘Proposer une correction’.

Mémoire des Hommes

Mémoire des Hommes est une initiative du Ministère de la Défense. Ce site renferme plusieurs documents sur l’histoire militaire de la France comme des fiches des militaires décédés en service et les journaux de marche et d’opérations des unités durant la Première Guerre mondiale. Mémoire des Hommes permet aux internautes, après inscription,  d’annoter la Base de données des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale. Certaines informations sont déjà indexées: nom, prénom, date de naissance et département/pays de naissance. L’internaute peut compléter l’information en indexant le grade, l’unité, le lieu de naissance, le bureau de recrutement, le lieu de décès, etc.

Vous pouvez indexer des soldats à partir des livres d’Or (liste des soldats morts par commune), par nom de famille, par régiment, c’est vous qui choisissez.

Grâce au mot-clic #1J1P et la carte collaborative, vous pouvez suivre l’avancée de l’indexation.

Deux sites utiles pour l’annotation des fiches de MDH: Pense-Bête – Lieux dit de bataille 1914-1918 et Liste des lieux de combats durant la Grande guerre.

Ma première indexation sur MDH: Alexandre Camille Lapointe, mort pour la France à La Targette, Pas-de-Calais, le 9 mai 1915.

Ma première indexation sur MDH: Alexandre Camille Lapointe, membre du 156 régiment d’infanterie, mort pour la France à La Targette, Pas-de-Calais, le 9 mai 1915.

Autres projets collaboratifs

Pour terminer, voici une liste non-exhaustive de projets collaboratifs en ligne.


17 Commentaires

Les lieux inconnus (Ceci n’est pas une ode à Gramps 4.2.0.)

J’utilise depuis plusieurs mois le logiciel de généalogie Gramps. Je suis passée à la version 4.2.0 (Windows 64 bits). aujourd’hui. Irritant majeur, dans mon cas, les noms de lieux ne sont plus affichés, sauf quatre!

Capture d'écran Gramps - lieux

Menu Gramps – lieux

Lorsque je clique sur l’onglet Géographie puis Tous les lieux liés aux événements, j’ai le message suivant: ‘Le nom du lieu a été désactivé dans la barre.  de statut’. Les repères sont là, mais le nom du lieu ne s’affiche pas.

desactive

Gramps- géographie

Heureusement, Gramps n’a pas effacé les coordonnées GPS de chaque lieu alors il y a toujours l’option d’identifier à nouveau chaque lieu (seulement 700!) ou d’attendre la prochaine mise à jour.

Maintenant, j’aimerais savoir: quel logiciel de généalogie utilisez-vous?


1 commentaire

Vidéos sur l’histoire et le patrimoine du Québec sur Youtube

Vous voulez voir des vidéos sur l’histoire et la préservation du patrimoine du Québec? Voici quatre chaînes Youtube à visiter.

Archives de Montréal

Au menu: une série de vidéos montrant  le développement de Montréal en 1932 (Montréal cité du progrès) et les parcs de Montréal en 1953 mais surtout les chroniques Montréalité (MAtv) avec Mario Robert, chef des Archives de la ville de Montréal. Dans le cadre de Montréalité, on a parlé du tunnel sous le Mont-Royal, du marché Jean-Talon, de la prison des Patriotes, du déneigement, de la construction du métro, de la rue Sainte-Catherine, etc.

Chaîne Youtube des Archives de Montréal.

Chaîne Youtube des Archives de Montréal.

Les Musées de la civilisation de Québec

La série ‘Sauvons nos archives‘ nous permet de voir comment l’institution muséale préserve ses archives et ‘Rares et précieux 2015 – le traité de Paris de 1763‘ nous permet, grâce à de courts entretiens avec des historiens, d’en savoir plus sur ce document important de notre histoire.

Chaîne youtube les Musées de la civilisation

Chaîne youtube les Musées de la civilisation

BAnQ Films d’archives

La Bibliothèque et Archives nationales du Québec a mis en ligne plusieurs films datant des années 30, 40 et 50. Pour le moment, il s’agit surtout de films tournés par l’abbé Maurice Proulx (1902-1988). Il y a des vidéos sur l’agriculture, mais aussi sur les Écoles ménagères provinciales (Maurice Proulx, 1938), les mariages jocistes (1939) , les Routes du Québec (Maurice Proulx, 1951), Au royaume du Saguenay (Maurice Proulx, 1957), la Gaspésie pittoresque (Maurice Proulx, 1957) et les Iles de la Madeleine (Maurice Proulx, 1957).

Chaîne youtube BANQ

Chaîne youtube BANQ

Et pour terminer, mentionnons la chaîne de L’Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel (Université Laval). Découvrez entre autres la mi-carême à l’Isle-aux-Grues, la fabrication du canot d’écorce, le port de Sorel et rencontrez le relieur Léon Gamache ainsi que les sculpteurs André-Médard Bourgault et Maurice Harvey.

Chaîne youtube IREPI

Chaîne youtube IREPI

Bon visionnement!


Poster un commentaire

Baladodiffusions en histoire

Bon samedi!

Voici quelques émissions francophones traitant d’Histoire et disponibles en baladodiffusion.

3600 secondes d’histoire – CHUZ (Université Laval)

« 3600 Secondes d’Histoire est une émission diffusée sur les ondes de CHYZ 94,3. Animée par des étudiants passionnés d’histoire, l’émission aborde divers sujets et accueille sur ses ondes des professionnels issus de multiples domaines (patrimoine, histoire, archéologie, ethnologie, musées, etc.) qui nous font découvrir diverses facettes du passé. »

Exemples de sujets abordés:  la vie et de la mort en Égypte ancienne avec l’historienne Evelyne Ferron et l’historien Jean-Marie Lebel nous a présenté son livre ‘Le Vieux-Québec: guide du promeneur’.

Site web: http://chyz.ca/3600-secondes-dhistoire/ Page Facebook: https://www.facebook.com/3600SecondesDhistoire?fref=ts

La Fabrique de l’Histoire (France Culture)

« Créée en septembre 1999, la Fabrique de l’Histoire fête ses dix ans cette année.  Née pour explorer chaque semaine les rapports tendus entre Histoire et mémoire, elle a depuis cinq ans poursuivi quotidiennement son travail en insistant sur les usages politiques et sociaux du passé ».

Site web: http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-039-histoire%E2%94%8209-10.html

Exemples de sujets abordés: théâtre et Histoire, histoire des bords de mer et des colonies de vacances.

Un jour dans l’histoire (RTBF)

« Laurent Dehossay et ses invités jettent un pont entre hier et aujourd’hui. Il s’agit d’observer les grands événements qui ont dessiné les évolutions sociales, politiques, économiques, en un mot, humaines afin de mieux comprendre notre présent. »

Exemples de sujets abordés: Casanova, visite d’un chantier archéologique à Bruxelles et la femme au Moyen Âge.

http://www.rtbf.be/lapremiere/emissions_un-jour-dans-l-histoire?programId=5936

Page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Un-jour-dans-lHistoire-La-Premi%C3%A8re-RTBF/171214176398267?fref=ts

Les capsules historiques de À Rebours (Radio-Canada) ne sont pas diffusées cet été, mais on peut toujours les réécouter sur le site web de SRC. http://ici.radio-canada.ca/emissions/a_rebours/2014-2015/

D’autres suggestions ici: Portail Biblio Cégep de St-Jérôme http://cstj.portail-biblio.ccsr.qc.ca/programmes/histoire-2/podcasts-baladodiffusion-en-histoire/

Bonne écoute!


2 Commentaires

Disparition d’un résident d’Eustis [1912]

Monument Even Saxlund,  cimetière Eaton Corner, Estrie, 2010. Crédit: Vicky Lapointe

Monument Even Saxlund, cimetière Eaton Corner, Estrie, 2010. Crédit: Vicky Lapointe

Mon premier contact avec l’histoire des Norvégiens ayant immigré au Québec a eu lieu il y a quelques années. Je visitais alors un cimetière situé à Eaton Corner, Estrie. J’étais à la recherche du monument funéraire d’un membre de la famille Chambers. À ma grande déception, je n’ai pu établir de liens entre les Chambers de Eaton Corner et le brigand Charles Chambers auquel j’ai consacré quelques billets. Quand même, j’ai profité de mon passage pour photographier quelques monuments ayant attiré mon attention, dont celui d’Even Saxlund et de sa famille. Nés en Norvège, ils sont décédés dans les Cantons-de-l’Est.

L’extrait de journal qui suit ne porte pas sur les Saxlund, mais sur un  compatriote, Edward Olson.

Le Progrès de l’Est, 28 mai 1912

Edward Olson, un Norvégien, demeurant à Eustis depuis quelques années, est disparu mystérieusement il y a deux mois et, depuis lors, personne n’a reçu de ses nouvelles. La dernière fois qu’Olson a été vu, un matin du mois de mars dernier, il se rendait à North Hatley pour y chercher un canot emprisonné dans la glace du lac Massawippi. On craint qu’il ne lui soit arrivé un accident sur le lac et qu’il s’y soit noyé.

J’ai fait une recherche dans le recensement canadien de 1911 et je n’ai trouvé qu’un Edward Olson au Québec, un résident du township de Shipton (auj. Danville). Célibataire, né en Norvège en 1865, Olson était domestique. Il est arrivé au pays en 1900.

Pour en savoir plus sur les Norvégiens au Canada.

Billets reliés
Des Norvégiens à Gaspé en 1860

Un chocolatier français à l’Ile d’Anticosti, Henri Menier

Des immigrants islandais au Canada (port de Québec, août 1876)


Poster un commentaire

Du Québec au Wisconsin

Sainte-Justine, Bellechasse, Québec

Depuis un certain temps, je m’intéresse à l’émigration des habitants de Sainte-Justine (Bellechasse, QC). La consultation du répertoire des baptêmes, mariages et sépultures de Sainte-Justine 1862-2012 fournit bien des informations à ce sujet. Aux XIXe et XXe siècles, les Justiniens, lorsqu’ils quittaient le village, s’établissaient dans les paroisses voisines, mais aussi en Ontario (Welland, Hearst) ou en Nouvelle-Angleterre. Les Dorval, quant à eux, ont parcouru bien du chemin.

Philippe Dorval et Sédulie Noyer dit Racine se sont mariés le 20 août 1878 à Sainte-Justine. Philippe est le fils d’Hubert Dorval et de Scholastique Morisset et Sédulie est la fille de Laurent Noyer dit Racine et de Catherine Couture. Ils auront au moins 9 enfants, dont 8 naîtront à Sainte-Justine.

Enfants de Philippe Dorval et Sédulie Noyer ayant atteint l’âge adulte:

  • Joseph-Odilon, né le 28 mars 1881.
  • Marie-Delia, née le 7 mars 1883.
  • Evangéliste, né le 26 décembre 1884.
  • Marie née le 28 mars 1892.

Les Cantons-de-l’Est

Les Dorval quittent Sainte-Justine entre 1888 et 1890 pour aller s’établir à Perryboro, Hereford, Compton (Cantons de l’Est) où on les retrouve lors du recensement de 1891. Perryboro, un hameau qui n’existe plus, était situé près de St-Herménégilde. En 1891, d’autres Justiniens habitent Perryboro, dont le frère de Philippe, Hubert Dorval, son épouse Célanire Leblond et leurs enfants ainsi que Joseph Lapointe, son épouse Philomène Leblond et leurs enfants (recensement).

Extrait de Map of the Eastern Townships of the province of Quebec, and adjacent territory, 1884. BANQ cote: G/3452/C35F74/1884/M36 DCA pl G/3452/C35F74/1884/M36 CAR pl

Perryboro (Perryborough) était situé près de St-Herménégilde. A gauche se trouve la ville de Coaticook. Extrait de Map of the Eastern Townships of the province of Quebec, and adjacent territory, 1884. Montréal, E. R. Smith. BANQ cote: G/3452/C35F74/1884/M36 DCA pl
G/3452/C35F74/1884/M36 CAR pl

Selon le recensement de 1891, Philippe est ‘farmer’. Le père de Philippe, Hubert Dorval, habite avec eux. La mère de Philippe, Scholastique Morissette, n’est pas avec eux. Hubert décédera à St-Camille (inhumation à Sainte-Justine) le 11 novembre 1909.

Recensement canadien de 1891. BAC.

Recensement canadien de 1891, Perryborro, Hereford, Québec. BAC.

Le 28 mars 1892, Sédulie donne naissance à Marie Clara (baptisée à Sainte-Edwidge-de-Clifton) mais deux enfants du couple meurent peu après, soit Joseph Arthur (Hile) le 31 mars et Josaphat (Joseph) le 8 avril.

Les États-Unis
Cette même année, les Dorval quittent le Canada pour les États-Unis. En 1900, on les retrouve à Ashland, au Wisconsin.

© les contributeurs d’OpenStreetMap ».

Le repère vert indique où est Sainte-Justine, Qc et le rouge indique Ashland, Wisconsin. © les contributeurs d’OpenStreetMap ».

Selon le recensement américain de 1900, le métier de Philippe est ‘laborer’.

Recensement américain de 1900, Ashland, Wisconsin, ED 8 Ashland Town, page 3 de 15. Family Search.

Famille de Philippe ‘Dorwell’, recensement américain de 1900, Ashland, Wisconsin, ED 8 Ashland Town, page 3 de 15. Family Search.

Bientôt, les enfants Dorval sont en âge de se marier. Delia épouse Anthony Barabe ou Baraba? à Ashland en 1898 et Joseph-Odilon épouse Cora Barabe? en 1903 au même endroit.  Evangéliste a épousé Rose (je n’ai pas encore trouvé où ni quand).

En 1910, Philippe, Sédulie et leurs enfants sont toujours à Ashland, Wisconsin. Philippe est ‘woodsman’ et Evangéliste (qui dorénavant se fait appeler Albert) est ‘teamster’. Je n’ai pas trouvé de traces de Philippe Dorval et de son épouse dans le recensement de 1920 et j’ignore la date et le lieu de leur décès.

Recensement américain de 1910, Ashland, Wisconsin. Family Search.

Recensement américain de 1910, Ashland, Wisconsin. Family Search.

Je continue mes recherches quant aux enfants Dorval. J’ai quand même trouvé quelques informations. Delia Dorval et son époux, Anthony Barabe ont été, d’après les recensements américains, propriétaires d’un magasin général puis d’une épicerie à Mellen, Ashland, Wisconsin. Ils sont enterrés à Puyallup, comté de Pierce, Washington. Je ne trouve rien à propos de Marie après le recensement de 1910. Quant à Evangéliste-Albert et Joseph-Odilon, ils se sont établis, toujours d’après les recensements américains, dans le Minnesota, où ils ont vécu plusieurs années.

Généalogie Philippe Dorval – Sédulie Noyer dit Racine

Billets reliés
La famille Martineau quitte le Québec pour le Dakota du Nord [1885]

Décès du pionnier Jean-Baptiste Lefebvre [Wisconsin, 1871]

Décédée à Markesan, Wisconsin [1892]


Poster un commentaire

Décès d’une bonne d’enfants [Stanstead, 1892]

Le Progrès de l’Est, 2 août 1892

Stanstead
[…]
Le coroner Woodward a tenu une enquête, mardi dernier, sur la personne de Charlotte Ashley, une femme de couleur âgée de 60 ans, morte soudainement chez M. Sidney Stevens, le matin même. Elle était employée chez M. Whitney comme bonne d’enfants. Elle avait d’abord été esclave à Macon, en Georgie, et demeurait avec M. Whitney, qui l’avait emmenée au pays, depuis une douzaine d’années. Elle s’était couchée en bonne santé la veille; elle s’éveilla vers une heure et se plaignit d’être très mal. On courut chercher les voisins et on fit mander le médecin; quand le Dr Cowls arriva elle était morte. Le jury a rendu un verdict de « morte de causes naturelles ». La défunte avait à peu près $500 à la banque qui retourneront aux enfants de M. Whitney suivant le désir qu’elle en avait souvent exprimé.

Recensement canadien de 1891, Stanstead, Québec. BAC

Recensement canadien de 1891, Stanstead, Québec. BAC

Selon le recensement de 1891, elle résidait alors chez madame Julia Whiting,  Âgée de 65 ans, Charlotte Ashley était veuve, méthodiste et originaire des États-Unis. Elle savait lire et écrire. Je n’ai pas trouvée de Charlotte Ashley dans le recensement canadien de 1881.
Billets reliés
Francis Zuell, victime d’un brutal assaut [Québec, 20 septembre 1864]

Février, mois de l’histoire des Noirs

Une esclave soupçonnée d’être à l’origine de l’incendie de Montréal [1734]

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 661 autres abonnés