Patrimoine, Histoire et Multimédia

Découvrir l'histoire et le patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe et XXe siècles par Vicky Lapointe


Poster un commentaire

St-Cyr Crossing, un jeune village prometteur [1885]

Le Progrès de l’Est du  17 mars 1885 nous parle de St-Cyr Crossing, une jeune paroisse des Cantons-de-l’Est promise à un bel avenir. L’article plaide pour un investissement de capitaux dans cette dynamique localité.

St-Cyr Crossing.
-Située dans le canton de Cleveland, entre Richmond et Danville, cette localité jouit actuellement d’une importance qui mérite d’être signalée au public. Jusqu’à il y a quelques années, ce chemin de traverse était surtout considéré comme un entrepôt pour le commerce du bois et de l’écorce. Mais il s’y est fait des établissements depuis peu qui lui donnent un aspect tout différent. M. Charles Labonté a ouvert ici un joli magasin dont le débit est déjà très actif; la compagnie du Grand Tronc vient de construire une maison pour les hommes de section qui devra centraliser les affaires davantage; M. Cadotte a fait les achats de terrains nécessaires pour y élever un grand moulin dont le fonctionnement devra employer beaucoup de monde. Nous avons déjà les boutiques de forge et autres établissements d’utilité première que l’on rencontre dans les jeunes villages. Outre ces établissements, on remarque aussi un bon nombre de jolies maisonnettes qui offrent dans leur ensemble un coup d’oeil très plaisant. Il y a réellement beaucoup d’esprit d’entreprise dans ce centre nouveau, et le commerce, sustenté par la quantité d’écorce et de bois de tout genre qu’on y apporte chaque jour, ne saurait manquer d’y rencontrer beaucoup de succès. Avec un peu de capitaux, il pourrait certainement se former ici un centre d’affaires assez considérable. C’est ce que nous attendons.

Aperçu de la carte Map of the Eastern Townships of the province of Quebec, and adjacent territory, édité par E. R. Smith, Montréal, en 1884, BANQ

Aperçu de la carte Map of the Eastern Townships of the province of Quebec, and adjacent territory, édité par E. R. Smith, Montréal, en 1884, BANQ

La localité de St. Cyr Crossing a été absorbée plus tard par la municipalité du Canton de Cleveland, mais St-Cyr demeure dans la toponymie locale grâce au chemin St-Cyr.

Billets reliés
Tourville demande des lots de colonisation [1932]

Il perd sa famille dans un incendie [canton d’Arthabaska, 1868]

Des Norvégiens à Gaspé en 1860

Portrait de Sherbrooke en 1906


1 commentaire

Les îles du Saint-Laurent et les Paysages de la Nouvelle-France

Bibliothèque et Archives Canada a mis en ligne une vidéo intitulée ‘Les îles du Saint-Laurent’. Produite par l’Associated Screen News en 1941, on y visite l’Ile Perrot, Montréal, l’Ile d’Orléans, l’île aux Coudres et l’île Bonaventure.

Ensuite, la deuxième vidéo que je vous invite à regarder, également produite par l’Associated Screen News s’intitule ‘Les Paysages de la Nouvelle-France’. Présentée par l’Office du tourisme de la province du Québec, elle date de 1940. Parcourez Québec, le parc national des Laurentides, Chicoutimi, Péribonka, le Cap Éternité, Tadoussac, La Malbaie, et Sainte-Anne-de-Beaupré. Il y a quelques belles images de drave et on y voit des fours à pain d’antan.

Bon voyage!


Poster un commentaire

Décès accidentel de Pasquale Toto [Ste-Justine, 1910]

Sainte-Justine, comté de Dorchester (auj. Bellechasse) est en 1910 un village à majorité francophone catholique. Dans les registres de la paroisse, pour l’année 1910, un nom sort de l’ordinaire: Pasquale Toto.

Le 15 avril 1910, le curé Théophile Trudel procède à l’inhumation de la dépouille de Pasquale Toto, âgé d’environ 51 ans, décédé accidentellement le 13 avril. Natif de Bisaccia, province d’Avellino en Italie, il était l’époux de Rosa Fradianni. Les témoins sont: Carlo Tissi, Carlo Labriola, Francisco Cismotto et Giuseppe Tenore, amis du défunt.

Registres Sainte-Justine, 1910. BANQ

Pupillo Ferdinando Baselice Benedento Carllo Lapriola Carp?ino Foggio Italia. Carlo Tissi Bisaccia Avellino Nate Chismotto Francisco Larino Camposabbo Ita Joseph Tenore Bisaccia Avellino Italia. Registres Sainte-Justine, 1910. BANQ

A l’époque du décès, des ouvriers s’affairaient à construire le tronçon Sainte-Justine – Sainte-Sabine du chemin de fer Quebec Central. Ces ouvriers étaient, pour la plupart, d’origine italienne. Le décès de Pasquale Toto pourrait donc être lié à la construction du chemin de fer.

J’ai consulté la Canada Passenger Lists, 1881-1922 de Family Search – sans succès – mais le site internet de la Fondation Ellis Island est plus prometteur. Un Pasquale Toto est arrivé à New York le 17 mai 1904 à bord du Palatia qui avait quitté Naples, Italie, quelques jours plus tôt. Âgé de 38 ans, Toto est allé en Amérique rejoindre un cousin, Adolfo de Santis, à New York. Il pourrait donc s’agir du Pasquale Toto qui a perdu la vie le 13 avril 1910.

Billets reliés

Un détour par Sainte-Justine (les Raban)

Projet d’une colonie belge dans le Canton de Langevin [1871]

Égarés en forêt [canton Langevin, 1868]


4 Commentaires

Patriotes et Devenir historien-ne

Bonne journée nationale des Patriotes!  Voici, en rappel, quelques articles sur le sujet.

Des Patriotes en exil [1840]Montréal honore les Patriotes de 37-38 [1926]Pendaison de cinq Patriotes [Montréal, 15 février 1839]Pendaison des patriotes Cardinal et Duquette [21 décembre 1838]Déportation des Patriotes aux Bermudes [juillet 1838]L’histoire des Patriotes sur le web:quelques sites à visiterL’évasion du patriote Louis Bourdon [1843]Les Fils de la Liberté attaqués par le Doric Club [Montréal, 1837]Un Patriote de retour d’exil [1846]Un dernier adieu à Louis-Joseph Papineau [Montebello, 26 septembre 1871]Évasion à la Citadelle de Québec, 16 octobre 1838 et ¿Quién es Eugenio Duchesnois? (Argentine, XIXe siècle).

Aussi, j’ai récemment eu le plaisir de collaborer à ‘Devenir historien-ne Méthodologie de la recherche et historiographie‘. Vous pouvez lire mon billet ici. J’y parle de l’évolution de Patrimoine, Histoire et Multimédia et de ce qui m’incite à bloguer.

devenir


Poster un commentaire

Erreur de dosage [1888]

Comme le prouve l’histoire suivante, qui se déroule dans les Laurentides, les médecins peuvent commettre des erreurs… fatales.

Le Progrès de l’Est, 13 avril 1888

-Le Dr Sanche, de Ste-Thérèse, bien connu à St. Norbert, où il a demeuré, s’est empoisonné, samedi 31 mars dernier, accidentellement, en prenant une trop forte dose d’opium. Le Dr était âgé de 33 ans et laisse une veuve et des enfants.

L’inhumation du Dr Joseph Sanche a eu lieu le 3 avril 1888 dans la paroisse Sainte-Thérèse de Blainville. Il avait épousé en premières noces en 1882 à Montréal Marie-Anne-Antoinette Vinet. Il s’est ensuite remarié avec Mélina Gagnon le 10 novembre 1885 à la Visitation-du-Sault-au-Récollet, Montréal.

Gazette officielle du Québec, 29 janvier 1887.

Gazette officielle du Québec, 29 janvier 1887.

Billets reliés
La guerre à l’opium [Montréal, 1906]

Le Dr Hormisdas Ethier en mission à Constantinople [1908]

Un dernier adieu à Louis-Joseph Papineau [Montebello, 26 septembre 1871]


3 Commentaires

Restauration du livre d’écrou de la prison Pied-du-Courant de Montréal

Le ministère de la Culture et des Communications du Québec a mis en ligne une vidéo d’une quinzaine de minutes montrant l’équipe du Centre de Conservation du Québec restaurer le livre d’écrou de la prison Pied-du-Courant de Montréal.

Pour les prochaines semaines, attendez-vous à un rythme irrégulier de publication. Je dois entre autres corriger des hyperliens brisés et des typos.

Billets reliés
Le patrimoine bâti de Chaudière-Appalaches: intervenir adéquatement sur une maison ancienne

Les moulins à eau du Québec: un patrimoine à découvrir

Action patrimoine

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 620 autres abonnés