Statue et plaques commémoratives de l’expédition de Lamothe Cadillac à Détroit en 1701

La ville de Detroit, Michigan, a été fondée en 1701. Antoine Laumet de la Mothe de Cadillac et ses compagnons y établirent une colonie pour

renforcer la présence française dans les Grands-Lacs, ou Pays d’en Haut, un territoire essentiel à la traite de fourrures. (réf)

La rivière du Détroit depuis le lac Sainte Claire jusqu
La rivière du Détroit depuis le lac Sainte Claire jusqu’au lac Erié / [Bellin]
Source: Bibliothèque nationale de France

Le 18 mai 2002 a été dévoilé à Detroit (Philip A. Hart Plaza), à l’initiative de la French Canadian Heritage Society of Michigan, deux plaques (une en français, l’autre en anglais) honorant les membres de l’expédition de Antoine de Lamothe Cadillac. Sur la version française de cette plaque, on lit:

Dans ce parc, on retrouve aussi une statue de Lamothe Cadillac, installée en 2001 lors des fêtes du tricentenaire. source: French Canadian Heritage Society of Michigan

LE CONVOI DE CADILLAC

En reconnaissance du courage, de la persévérance et de l’expertise des Canadiens-Français qui ont conduit Antoine de Lamothe Cadillac pour établir le premier établissement permanent au Détroit le 24 juillet 1701.

Bertrand Arnaud, Gabriel Aubuchon, Louis Babie, Louis Badaillac dit Laplante, Simon Baillargé, Henry Bélisle dit Lamarre, René Bénard dit Bourjoli, François Benoît dit Livernois, Guiillaume Bonnet dit Deliard, Joseph Brault dit Pomainville, Jacques Brisset, Joseph Cartier dit Larose, Louis Chauvin sieur de Beaulieu, Pierre-François  Circé dit St-Michel, Pierre Collet, Claude Crevier dit Bellerive, Lambert Cuillerier, Charles Cusson, Paul-Charles Dazé, Pierre Desautels dit Lapointe, Jacques Durand, François Fafard dit Delorme, Louis Fafard dit de Longval, Jean-François Frigon, Louis Gatineau sieur Duplessis et de Lameslée, Jean-Alexis Lemoine dit Monière, Jacques Lemoine, Jean-Baptiste Monmelian dit St-Germain, Pierre Morisseau, Laurent Renaud, Pierre Richard, Claude Rivard dit Loranger, Mathurin Rivard dit Feuilleverte, Edmond Roy dit Châtelleraut, Michel Roy dit Châtelleraut, Pierre Roy dit Châtelleraut, Pierre Toupin, Jean Turcot, Jean-Baptiste Vanier dit Lafontaine, Louis Vaudry, Pierre Verdon, Jacques Viger, François Viennay-Pachot, Guillaume Vinet dit LaRente, Etienne Volant sieur de Radisson.

Le convoi comptait aussi 50 soldats français de même  que Chacornac, baron de Joannès; Pierre Dugué, sieur de Boisbriant; Antoine Lamothe, fils; Alphonse Tonty, baron de Paludy; un frère récollet et le Jésuite François Vaillant de Gueslis, Jean-Baptiste Gatineau dit Duplessis, Pierre Gauvreau, René Godefroy sieur de Linctot, Jean-Baptiste Guay, Pierre Lagrave, Jean Latour sieur de Foucault, Jean Lemire dit Marsolet.

Don de French Canadian Heritage Society of Michigan , décembre 2001

Au Marygrove College de Detroit, on peut voir une statue de la femme de Lamothe Cadillac, Marie-Thérèse Guyon.

Bibliographie

Marcel Bénéteau,  »Rivière Détroit comme lieu de mémoire francophone » (Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française », Adresse URL

Yves F. Zoltavy.  »LAUMET, de Lamothe Cadillac » (Dictionnaire biographique du Canada). Adresse URL

French-Canadian Heritage Society of Michigan.  »Plaque and Sculpture for Detroit 300 ». [n’est plus en ligne]

Billets reliés

Liste des noms de lieux d’origine française aux États-Unis

Ann Wiley, bourreau (1775, Détroit)

Quelques livres numérisés sur les Franco-Américains (1872-1920)

De remarquables oubliés

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Histoire des francophones hors Québec, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Statue et plaques commémoratives de l’expédition de Lamothe Cadillac à Détroit en 1701

  1. Audibert dit :

    C’est drôle, je suis justement en pleine recherche (passionnante mais un peu décourageante!) pour découvrir si mon premier ancêtre en ce pays faisait ou non partie des équipées du Sieur Lamothe!

    J'aime

  2. Je suis dans une période où je lis sur les explorations dans ce temps-là. Très intéressant! Je vous souhaite du succès dans vos recherches

    J'aime

  3. Audibert dit :

    On peux retracer, comme le montre cette plaque par exemple, plusieurs des arrivants à Détroit jusque autour de 1706. Toutefois, la plupart des soldats envoyés là restent anonymes. D’ailleurs, il est fort dommage de ne pas pouvoir trouver les détails concernant la composition des diverses Compagnies Franches durant cette époque (autour de 1695-170…). L’époque où ces hommes (et parfois leurs compagnes) étaient envoyés à l’intérieur du continent à partir de Mtl ou de Québec. Époque glorieuse, mais comme tout ce qui regarde notre passé, méconnue…
    Si ces sources existent, quelqu’un?

    J'aime

  4. Allez voir ce site, beaucoup de documents en ligne sur le temps de la Nouvelle-France http://bd.archivescanadafrance.org/sdx-222-acf-pleade-2/acf/search-acf.xsp Ce site a été réalisé il y a quelques années, alors il est un peu capricieux [Après quelques tentatives de recherche, je nuance mes propos. Ce site est très capricieux. Il aurait besoin d’une bonne mise à jour côté technologie. J’ai essayé de télécharger des pdf, ça n’a pas fonctionné et certains documents, surtout les plus volumineux, ne s’affichent pas. Et l’outil pour visionner les documents est archaïque. Très frustrant.]

    J'aime

  5. Audibert dit :

    Merci! Je me souviens d’être tombé sur ce site lors de mes recherches. En effet, il semblait très prometteur, mais comme vous dites il s’avère finalement plutôt frustrant et décevant eu égard à ses promesses…
    Ah, si le site du PRDH de l’UdeM était complètement accessible…

    J'aime

  6. Ping : Bloguer ou ne pas bloguer » Konichiwa en musique

Les commentaires sont fermés.